www.cognac-paul.com

EAU DE VIE CHARENTES

la distillation : C'est une opération déterminante pour la qualité des eaux-de-vie que l'on va fabriquer. Elle se déroule en deux temps (appelés première et deuxième chauffes) dont le cycle entier dure 24 heures. Avant d'entamer la distillation, le viticulteur procède à une chauffe à l'eau, permettant de :

    nettoyer l'alambic, et en particulier le serpentin,
    vérifier que l'ensemble du système n'a pas de fuites.

La distillation du vin peut alors être entreprise ; elle se déroule de la manière suivante :

Première chauffe : La chaudière est chargée et le feu est poussé afin de porter le vin à ébullition. Dès que cela se produit, on couvre le feu et on ferme le tirage.
Le brouillis obtenu à la sortie du serpentin a un degré de 25 à 30 % vol.

Deuxième chauffe : Au cours de cette opération, le brouillis est lui-même distillé et produira l'eau-de-vie. Le degré obtenu, qui décroît progressivement, se situe au début à 75-80°. Le degré de l'eau-de-vie doit être constamment mesuré car le viticulteur devra "couper" la distillation lorsqu'il sera descendu à environ 60°. On obtient ensuite les "secondes" qui seront redistillées avec le brouillis. Notons que les "secondes" donnent un mauvais goût à l'eau-de-vie, appelé "goût de seconde".
 

Pendant un cycle de 24 heures :
 

    20 hl de vin ont été passés en chaudière
    1,7 hl d'eau-de-vie a été fabriqué
    100 kg de gaz ont été consommés
    1 m³ d'eau a été utilisé pour le refroidissement.
     

Le schéma ci-dessous montre le plan de fonctionnement d'un alambic :

  
    le stockage et le vieillissement : L'eau-de-vie de Cognac, doit obligatoirement vieillir dans des fûts en chêne du Limousin ou du Tronçais. Ce bois légèrement poreux, permet au liquide d'être en contact indirect avec l'air. L'eau de vie acquiert ainsi sa couleur et un léger goût de tanin.
    L'alcool conservé en fût perd également du degré et du volume, par évaporation, ce que l'on appelle poétiquement "la part des anges". L'évaporation moyenne se situe entre 2 et 3 % annuellement. En outre, elle est variable selon le degré hygrométrique (chai sec = perte forte en volume et faible en degré ; chai humide = perte forte en degré et faible en volume), la température (deux fois moins forte en hiver), le volume et l'âge des fûts (surface en contacts, porosité).
    Pendant toute la durée de son stockage l'eau de vie nécessite une surveillance régulière :
      état des fûts
      évolution de la qualité.

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

AE d'Or 

 AE d'Or 

AE d'Or 

 AE d'Or 

AE d'Or 

AE d'Or  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

AE d'Or  

 AE d'Or 

Auboyneau

 Barlan

Barlan

Barlan 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

 Baronet

Beaufort

 Bonnaud

Bordas

 Bordas

Brissac

Brisson 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Brugerolles 

 Brugerolles 

Brugerolles 

 Cardinotes

Cardinotes

Carton 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Chantour 

 Chantour 

Chassier

 Chopin

Christian

 Combastel

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Compagnie Générale 

 Cortel

Courard

Davet 

Davet 

 Diamant

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

 Diamant 

 Dilbert

Doberlay

Drossac 

Ducauzé

Duclos 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Duclos  

 Duclou Lagarde

Dujaraud

 Dujaraud

Dujaraud

Dupont 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

 Dupont

 Dupuis

Dupuis

Dupuis 

Dupuis

Dupuis 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

 Durfort

 Faure

Festival

 Festival

Foucauld

Foucauld 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

 Foucauld

 Fradet

French Club

Gauthier 

Gauthier 

 Gervais

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Goldor

Gravier 

 Grand Cordon

Groupement du Brandy

 Guillot

Guillot

Guillot 

141108h501

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

  

Guilmaud